Week-end Génération Cochlée 1-3 juin 2018

Pour un week-end convivial de rencontres, conférences, ateliers et échanges, nous vous proposons de nous retrouver, parents, enfants et professionnels de la surdité, du vendredi 1er au dimanche 3 juin 2018, à la ferme de Courcimont.

Veuillez retrouver ci-dessous le programme et le planning du week-end:

Microsoft Word - Plaquette Week End GC 1_3 juin 2018 vf.doc Microsoft Word - Plaquette Week End GC 1_3 juin 2018 vf.doc

Réservez dès à présent par e-mail (generation-cochlee@orange.fr) ou par téléphone (06.34.32.62.11) pour une rencontre exceptionnelle avec professionnels de la surdité et familles d’enfants implantés.

Formulaire inscription WE 2018

Plaquette Week End GC 1_3 juin 2018 vf

 

Fondation pour l’Audition: Rencontre du 24 novembre 2017

 Le 24 novembre dernier, « génération cochlée » était convié, avec d’autres associations, à la présentation de la feuille de route de « la fondation pour l’audition ». Cette association reconnue d’utilité publique depuis octobre 2016 a pour ambition de fédérer les talents pour faire progresser la cause de l’audition et aider les personnes sourdes et malentendantes à mieux vivre au quotidien.

Jérémie Boroy et Karine Rossignol, membres du conseil d’administration, nous ont présenté deux grands champs d’actions :

 

Accélérer la recherche et l’innovation et améliorer le quotidien des sourds, des malentendants et de leurs proches.

La Fondation s’est fixée comme objectif de gagner du temps sur le temps en encourageant la recherche et l’innovation scientifique : en soutenant les laboratoires de recherche ; en soutenant la création de l’institut de l’audition (ce projet ouvrira ses portes fin 2018 en lien avec l’hôpital Necker-enfants malades et la Pitié Salpêtrière).

Améliorer les diagnostics e les soins par la formation des professionnels ; soutenir l’éducation et améliorer la vie quotidienne des personnes sourdes malentendantes et leurs familles ; encourager l’innovation au service des personnes sourdes et malentendantes ; informer, sensibiliser, prévenir e tconseiller le grand public sur son capital auditi et ses enjeux.

Les administrateurs souhaitaient recueillir les attentes des différentes associations et les échanges trés libre ont permis aux différents membres présents d’exposer leurs attentes, en effet « la Fondation pour l’audition » (www.fondationprlaudition.org) ne remplacera pas les démarches vis à vis des pouvoirs publics ou des hôpitaux mais peut venir en renfort pour soutenir une demande précise.

Le verre de l’amitié qui a suivi à permis aussi aux participants d’échanger avec les autres associations.

 

Pascale Lalin

Trésorière Génération Cochlée

(parents de 2 enfants malentendants)

Conférence: Parcours des jeunes sourds implantés, recherches et analyses INJS

La conférence a été axée sur 3 présentations :

 

-Mme Prang, orthophoniste à l’hôpital Necker – étude sur les parcours des 16-35 ans

-Mr Diaz, étude sur les parcours des collégiens

-Mme Damid, étude sur les sourds avec troubles linguistiques

 

Mme Prang, orthophoniste à l’hôpital Necker – étude sur les parcours des 16-35 ans

l’étude présentée par Mme Prang porte sur 208 jeunes implantés qui ont entre 16 et 35 ans, implantés après l’âge de 3 ans.

– 93 % des 16-20 ans sont scolarisés : sur ces 93 %, 75 % sont en intégration et 25 % en enseignement spécialisé.

19 % ont demandés un 2e IC

 

– sur les 21-25 ans, 58 % réalisent des études supérieures.

– le taux de formation supérieure des jeunes sourds est similaire à la population « contrôle » (population qui n’a pas de surdité) → 58 % vs 56 %

13 % ont demandés un 2e IC

 

– Les 25-35 ans

→ 77 % s’expriment dans un langage oral courant avec apport LPC

→ 71 % sont éligibles de tous

→ 25 % utilisent la LSF quotidiennement.

 

Mr Diaz, étude sur les parcours des collégiens

l’étude présentée par Mr Diaz porte sur 50 jeunes implantés (IC avant l’âge de 7 ans), et sur le retard scolaire éventuel.

-5 ans après l’implantation, 26 % ont un retard scolaire (primaire) et 82 % 10 ans après l’implantation (collège).

-d’une manière générale, le retard scolaire est plus important dans la population de jeunes sourds vs enfants non sourds.

-Les retards scolaires sont dus à l’âge d’implantation, le niveau éducatif des enfants, le développement du langage, et l’intelligibilité de la parole.

-Constat : les objectifs d’apprentissage deviennent plus complexes dans l’enseignement secondaire.

 

Mme Damid, étude sur les sourds avec troubles linguistiques

-30 à 45 % des enfants implantés ont une maîtrise faible en compétences linguistiques du fait : de l’âge de l’implantation, du profil évolutif de la surdité, de l’environnement porteur et de la pathologie associée.

Les troubles du langage sont en fait un déficit en compréhension ou en production dans les différents domaines linguistiques, un langage plus pauvre que celui d’un enfant du même âge.

L’objectif de cette étude va être d’identifier les troubles linguistiques chez l’enfant sourd implanté oralisant vs l’enfant sourd implanté signant (dans une famille signante).