Pourquoi assurer l’implant ?

Depuis la fin du 1er semestre 2009, c’est la Sécurité Sociale qui prend en charge financièrement la partie interne, appelée implant et chiffrée à 15 000 € ainsi que la partie externe chiffrée à 6 000 €, qui comprend le processeur et ses accessoires (batteries ou boîtier piles, l’antenne ou microphone).

Ce coût élevé et non négligeable requiert au minimum une assurance contre les risques de dommages accidentels, de vols et de pertes en tous lieux ainsi qu’une attention et une vigilance particulières.

En effet, ça n’arrive pas qu’aux autres ! Un moment d’inattention dans les transports en commun, et c’est un vol à l’arraché sur la tête d’un enfant de 2 ans dont le parent aura détourné son attention pendant 5 secondes. Le voleur aura confondu cet appareil avec un accessoire bluetooth dernier cri ! Et votre centre d’implantation sera peut être sans solution si vous n’avez pas souscrit une assurance au préalable et encore moins le constructeur.

Pour assurer l’implant de votre implant, plusieurs solutions existent, individuelle ou collective.